Connecting to LinkedIn...

W1siziisimnvbxbpbgvkx3rozw1lx2fzc2v0cy9dyxjlzxjucm90dgvyiezsl2pwzy9iyw5uzxitmi1uzxcuanbnil1d

Vivre et travailler en Irlande : 5 infos importantes sur le système fiscal du pays

W1siziisijiwmjavmdevmjkvmtcvmzcvmtivnzuxl3rhecbzexn0zw0gms5qtkcixsxbinailcj0ahvtyiisijgwmhg2ntbcdtawm2mixv0

Soyons réalistes, lorsqu'il s'agit de faire ses valises et d'aller travailler à l'étranger, l'une des dernières choses dont l’on se préoccupe est le système fiscal en place dans le nouveau pays et la façon dont vous pouvez le contourner. 
Il est déjà assez difficile de comprendre le système fiscal de votre pays d'origine, alors ne parlons même pas de l'apprentissage d'un nouveau système à l'étranger. 

Cependant, il faut savoir que le système fiscal irlandais est connu pour être l'un des meilleurs d'Europe (tant pour les entreprises que pour les salariés). Aujourd'hui, nous allons donc plonger un peu plus en profondeur dans le sujet pour faciliter votre vie en Irlande

En faisant vos devoirs à l'avance sur le système fiscal irlandais, vous pouvez éviter les mauvaises surprises. Vous trouverez ci-dessous 5 informations sur le système fiscal irlandais qui vous aideront à vous y retrouver.

Départ en Irlande

 

PPS Number

L'une des premières choses dont vous devez vous occuper lorsque vous cherchez à vivre et à travailler en Irlande est de demander votre PPS Number (Personal Public Service Number). 

  • Un PPS number est un numéro de référence unique qui vous permet d'accéder aux avantages sociaux et aux services publics en Irlande. 
  • Lorsque vous demandez un PPS number, vous devez passer un entretien en face à face en Irlande. Vous pouvez programmer celui-ci en avance, avant même de monter dans l'avion.
  • Lorsque vous commencerez votre nouvel emploi en Irlande, votre employeur aura besoin de votre PPS number. 
  • N’oubliez pas également de demander à votre employeur s’il va vous inscrire au bureau des impôts ou si vous devez le faire vous-même, car cela doit être fait.

Certificat de crédit d'impôt

Une fois que vous êtes complètement enregistré auprès du bureau des impôts, vous recevrez un certificat de crédit d'impôt. Il s'agit d'un document qui énumère tous les crédits d'impôt et les taux auxquels vous avez droit pour l'année en question. Sans oublier qu'il indiquera également vos taux et seuils USC (Universal Social Charge). 

  • De là, votre employeur recevra un avis de salaire (RPN), qui l'aidera à calculer vos impôts et votre USC au moment où vous serez payé.

Taxes d’urgence

  • Pour ceux d’entre vous qui ont déjà commencé à travailler et attendent encore que leur PPS number soit communiqué à leur employeur, vous serez confrontés à la taxe d’urgence. Un montant d'impôt plus important que la normale sera alors déduit de vos revenus.
  • Cela peut également se produire si votre employeur n'a pas encore reçu le RPN envoyé par le bureau des impôts.
  • Mais ne vous inquiétez pas, une fois ce problème réglé, vous récupérerez les impôts payés en trop. 

Demande de résidence

Une fois arrivé en Irlande, vous pouvez choisir d'être considéré comme résident. Vous aurez donc la possibilité de demander vos crédits d'impôt pour l’année complète durant laquelle vous êtes arrivé, même si vous arrivez en cours d’année.

 

Taux d'imposition sur le revenu en Irlande

Une fois que vous commencez à travailler en Irlande, vous allez recevoir votre premier chèque de paie et vous remarquerez que l'impôt sur le revenu (PAYE : Pay As You Earn) est prélevé par votre employeur. 

N'oubliez pas que le taux d'imposition que vous payez dépend du montant de vos revenus et de votre situation personnelle. Chaque personne a une situation différente, c'est pourquoi nous pouvons seulement vous dire quel sera votre salaire brut. C'est à vous de calculer votre propre revenu net. 

Vous trouverez ci-dessous les taux d'imposition sur le revenu pour les personnes seules et pour les couples mariés : 


 

 

Par exemple, si vous êtes seul(e) et touchez un salaire de 50 000 € par an, vous serez imposé à 20% sur 35 300 € puis à 40% sur les 14 700 € restant qui sont supérieurs à 35 300 €.

 

Charges sociales universelles (USC : Universal Social Charge)

Les charges sociales universelles seront également déduites de vos revenus. Tout comme l'impôt sur le revenu, le montant des charges sociales universelles que vous payez dépend du montant de vos revenus et de votre situation personnelle. 

Par exemple, si votre revenu est inférieur ou égal à 12 000 €, vous n'avez pas à payer l'USC. Vous trouverez ci-dessous le taux standard de l'USC (2019). 

 

 

L’assurance sociale liée au salaire (PRSI : Pay Related Social Insurance)

Les cotisations PRSI sont elles aussi prélevées sur vos revenus. Il s'agit de vos cotisations à la caisse irlandaise d'assurance sociale et la majorité des salariés âgés de plus de 16 ans doivent les payer.

  • En ce qui concerne le montant des cotisations PRSI que vous payez, il dépend en grande partie de vos revenus et du secteur dans lequel vous travaillez.
  • Les cotisations d'assurance sociale sont réparties en différentes catégories appelées classes ou taux de cotisation. La majorité des salariés travaillant en Irlande appartiennent à la classe A et versent 4 % de leur salaire en cotisations PRSI. 

Les crédits d'impôt 

Les crédits d'impôt peuvent être utilisés pour réduire votre charge fiscale globale. Deux des crédits d'impôt les plus courants sont :

  • Les crédits d'impôt des salariés
  • Les crédits d'impôt personnels

Chacun de ces deux crédits d'impôt s'élève à 1 650 euros pour les personnes seules. Cela signifie que le crédit d'impôt total auquel vous avez droit est de 3 300 euros, vous pouvez donc réduire vos taxes de 3 300 €.

 

Les réductions fiscales que vous pouvez demander

Les personnes qui vivent et travaillent en Irlande ont le droit de bénéficier d'un certain nombre de réductions fiscales afin de diminuer leur charge fiscale totale. (Sur la base de notre partenariat avec Taxback.com, le remboursement d'impôts sur le revenu moyen qu'un client de Taxback.com reçoit est de 1076 €). Vous trouverez ci-dessous trois des réductions fiscales les plus courantes auxquelles vous pouvez prétendre :

Frais médicaux et frais dentaires non courants :

Les personnes qui vivent et travaillent en Irlande peuvent demander une réduction fiscale (de 20 %) pour un large éventail de frais médicaux et frais dentaires non courants, notamment : 

  • Les consultations médicales 
  • Les médicaments
  • Les soins de routine et soins de maternité pour les femmes enceintes
  • Les services hospitaliers recommandés ou fournis par un praticien 
  • Les soins dentaires non courants, notamment couronnes, facettes, remplacement d'embouts, traitement du canal radiculaire, etc.

Charges forfaitaires :

Une charge forfaitaire est un type de réduction fiscale dont bénéficient les personnes exerçant certaines professions. Le but est de réduire les coûts liés au travail pour les employés, tels que :

  • Les uniformes de travail
  • Les outils
  • Les équipements de travail

Le montant que vous pouvez réclamer dépend en grande partie de votre profession. Par exemple, le personnel de cabine d'une compagnie aérienne peut réclamer 64 euros, tandis que les ouvriers des mines peuvent réclamer jusqu'à 1 312 euros ! 

Les médecins, ingénieurs, plombiers, journalistes, enseignants, serveurs, peuvent également bénéficier de ce type de déductions. 

Les réductions fiscales pour les personnes travaillant à domicile :

  • Les personnes qui travaillent à domicile, que ce soit à temps plein ou à temps partiel, ont droit à des réductions fiscales. 
  • Le but est de couvrir les dépenses engendrées par le travail à domicile (chauffage, électricité et connexion internet à haut débit par exemple).
  • Les employeurs peuvent verser 3,20€ non imposables par jour à leurs employés pour couvrir les coûts supplémentaires liés au travail à domicile. Toutefois, si vous travaillez à domicile et que votre employeur ne vous verse pas cette somme, vous pouvez demander un remboursement d'impôt. 
  • De plus, si votre employeur vous rembourse mais que le coût de vos dépenses est supérieur à 3,20 €, vous pouvez toujours demander un remboursement d'impôt correspondant à la différence.

 

Comprendre votre fiche de paie :

Après avoir déménagé pour vivre et travailler en Irlande, obtenir sa première fiche de paie est très excitant et bien mérité. Cependant, elle sera probablement différente de celles auxquelles vous êtes habitués et cela peut être déstabilisant au début. 

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des termes les plus souvent utilisés dans les fiches de paie et leur signification :

PRSI Class :

Votre classe PRSI est déterminée par le métier que vous exercez et elle détermine le montant des cotisations PRSI que vous payez. Il existe 11 classes PRSI. La majorité des salariés en Irlande appartiennent à la classe A. 

Weekly/Monthly Cut-Off :

Cela correspond à un seuil d’imposition, vous payez 20% d'impôt (taux normal) jusqu’à un certain seuil et ce que vous gagnez au dessus de ce seuil est imposé à hauteur de 40%. 

PAYE :

L’imposition sur le revenu ou PAYE (Pay As You Earn) est le nom du système de prélèvement de l'impôt sur le revenu dont nous avons parlé.

Tax Credit : 

Les crédits d'impôt ou tax credit réduisent le montant d’impôt que vous devez payer. Les crédits non utilisés sont reportés sur votre prochaine paie.

Gross Pay :

Gross Pay correspond à votre salaire brut, c’est-à-dire le montant total qui vous est versé avant tout prélèvement.

Net Pay :

Vous trouverez ici le montant total qui vous est versé après impôts, cotisations PRSI et autres retenues. En raison de la diversité des facteurs du système fiscal, Careertrotter ne peut pas vous dire quel sera votre salaire net pour un emploi. Vous devrez utiliser un calculateur d'impôts en ligne pour l'obtenir, car nous ne connaissons pas suffisamment votre situation personnelle pour vous le donner. C'est pourquoi nous ne parlons que du salaire brut. 

Deductions :

Il s’agit du total des sommes prélevées sur votre salaire. 

 

Vous n’êtes pas seul !

Une fois que vous vivez et travaillez en Irlande, il est fort possible que vous ayez droit à un remboursement d'impôt à la fin de l'année fiscale. Cela peut être dû au fait que vous avez fait face à des frais médicaux, que vous n'avez pas utilisé tous les crédits d'impôt auxquels vous aviez droit ou que vous avez simplement payé trop d'impôts sur le revenu. 

Quelle que soit la raison, vous pouvez demander votre remboursement d'impôt directement auprès de l'administration fiscale irlandaise. 

Vous pouvez également vous épargner la peine de cette procédure et faire une demande auprès de Taxback.com qui se chargera de tout pour vous. 

Le remboursement d'impôts irlandais moyen qu'un client de Taxback.com reçoit est de 1 076 €, donc ça vaut la peine d'appeler.

Les experts fiscaux de Taxback.com s'occuperont de toutes les formalités fiscales pour vous et transféreront le montant de votre remboursement directement sur votre compte bancaire. 

C'est aussi simple que cela !