background img

Comment faire pour créer une Micro-crèche ?

La création d’une micro-crèche est la nouvelle tendance dans le secteur de la petite enfance. Malgré l’augmentation du nombre de crèches en France, il est difficile de répondre à l’ensemble de la demande. L’apparition de micro-crèches compense donc ce manque d’espace. Découvrez les différentes approches et conditions, afin de développer un lieu de vie chaleureux et convivial pour les plus jeunes.

Qu’est-ce qu’une micro-pépinière ?

Le concept de micro-pépinière a été créé en 2010. Une micro-crèche est une structure qui peut accueillir jusqu’à dix enfants simultanément, âgés de 10 semaines à 6 ans maximum. Il s’agit d’une structure de la petite enfance qui complète les crèches, soumise à davantage de réglementations. Le fonctionnement des micro-pépinières est plus flexible que celui des pépinières conventionnelles. La micro-pépinière permet d’avoir une approche différente de celle d’une pépinière traditionnelle. En effet, la relation entretenue avec les enfants sera différente, elle sera beaucoup plus individualisée. Les jeunes enfants se frottent les épaules avec les anciens, cela permet un apprentissage plus rapide.

Les micro-crèches offrent également des places supplémentaires pour les enfants. Il s’agit en effet d’un problème récurrent de nos jours. De nombreux parents éprouvent des difficultés à trouver une place disponible dans les crèches, pour leurs enfants.

A lire en complément : Comment obtenir la carte VTC par Equivalence taxi ?

Quelles sont les étapes à suivre pour créer une micro-pépinière ?

Pour créer une micro-crèche, il est impératif de déposer un dossier auprès du PMI (Maternal and Child Protection). Ensuite, la micro-pépinière aura le statut d’entreprise ou d’association.

Pour les porteurs de projets, il est important de réaliser une étude de marché. Cela permettra d’évaluer l’importance de la création d’une micro-pépinière. Suite à cette étude de marché, le dossier que vous allez créer doit mettre en évidence les aspects financiers les plus importants. Il est essentiel de réussir à chiffrer le coût de votre projet, afin de négocier le plus possible le prêt avec votre banquier.

A lire également : Qui peut être garde à domicile ?

Pour obtenir des autorisations d’ouverture, le responsable du projet doit contacter le maire ou Président de la municipalité. Il sera nécessaire d’analyser les besoins du secteur. Vous ne serez pas en mesure de créer une micro-pépinière si le besoin n’existe pas.

Les conditions à respecter

Plusieurs conditions doivent être remplies pour créer une micro-pépinière :

Ayez un PAC AEPE ou faites l’une de ces expériences :

  • Avoir travaillé en tant qu’assistante maternelle depuis au moins 3 ans
  • Avoir travaillé comme assistante de garde d’enfants depuis au moins 2 ans
  • Être diplômé du programme CAP Early Childhood Educational Support et avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle auprès des enfants.

CAP AEPE n’est pas nécessaire pour le chef d’entreprise, mais obligatoire pour les employés. Le

Pour nommer un référent technique :

Il est du devoir du responsable de la micro-pépinière de désigner un référent technique. Ce dernier doit être titulaire d’un diplôme de docteur en garde d’enfants ou d’éducateur de jeunes enfants et avoir au moins 3 ans de expérience professionnelle. C’est à lui d’assurer tout le suivi technique de la micro-pépinière. Dans le cas où le chef de la crèche possède déjà ces diplômes, il ne sera pas nécessaire de désigner un référent technique.

Conditions de cadrage :

Dès que le nombre d’enfants dans la crèche est supérieur ou égal à 4, il est obligatoire d’avoir au moins deux personnes pour s’en occuper. Une micro-crèche ne peut pas accueillir plus de 10 jeunes âgés de 10 semaines à 6 ans. Le lieu d’accueil des enfants doit respecter certaines normes de santé et de sécurité. L’espace d’accueil des enfants dans une micro-crèche doit être d’au moins 100 m2. Un budget est également à prévoir pour les différents équipements de la micro-pépinière. La zone d’accueil, l’espace de sieste, l’espace d’activités, l’espace change, tous ces espaces nécessitent des équipements différents. Veillez donc à bien évaluer vos besoins et le budget nécessaire.

Aide financière pour créer un micro-pépinière

Pour la création d’une micro-pépinière, il est nécessaire d’apporter une contribution personnelle. Plus cette contribution est importante, plus les banques auront de chances d’accorder un prêt à votre projet. Il est important de créer un fichier complet. Ce dossier est décisif pour réussir à convaincre les banques de vous accorder un prêt. Afin d’être le plus convaincant possible, un dossier soigné vous sera d’une grande aide. En fonction de l’état sonore, la micro-pépinière peut bénéficier de diverses aides :

Sous le statut de l’association  :

Le fonds d’allocations familiales peut verser une subvention d’investissement de 7 400 à 17 000 euros. Une autre solution est que la mutualité sociale agricole accorde une subvention de 10 000 euros. Certaines entreprises peuvent également investir dans votre projet, s’il est intéressant.

Avec le statut d’une entreprise, différentes aides sont possibles :

Il existe de nombreux outils pour la création d’entreprises, vous pouvez contacter ces organisations pour vérifier votre éligibilité : aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ARCE), aide aux start-ups et rachats d’entreprise au chômage (ACCRE), contrat de soutien au projet d’entreprise (CAPE), aide au retour à l’emploi (ARE),…

Catégories de l'article :
Cursus
Show Buttons
Hide Buttons