background img

Est-ce le bon moment pour entamer une reconversion ?

Vous est-il déjà arrivé de vous questionner sur la voie professionnelle que vous avez choisie ? Si tel est le cas, ne paniquez pas et ne culpabilisez point en vous disant que vous n’êtes pas reconnaissant d’avoir un travail qui subvient à vos besoins quotidiens. Arrêtez de ressasser : « Mais je n’ai pas à me plaindre. Je ne dois pas me plaindre. Beaucoup de personnes n’ont même pas de travail ! ». Aujourd’hui, nous vous rassurons : il est tout à fait normal de se remettre en question.

Les raisons peuvent être nombreuses. Vous ne sentez plus que vous pouvez épanouir dans ce travail, un autre métier vous interpelle ou vous voulez tout simplement poursuivre une passion, etc. Toutefois, il est primordial que vous sachiez repérer le bon signal : est-ce le bon moment de se reconvertir ? Voyons alors toutes les étapes afin de ne pas prendre une mauvaise décision et finir par regretter ce coup de tête.

A découvrir également : Suivre une formation dans le tourisme : les avantages

Sachez reconnaître les signes

Avant toute reconversion et avant de songer à la formation professionnelle dans les Centre de formation habilités, il est primordial de s’écouter et de détecter les signes qui vous confirmeront si oui ou non, c’est le moment de partir vers d’autres horizons.

Signe n°1 : vous vous ennuyez et ne trouvez plus de sens à votre métier

Dans le cas où vous commencez à ne plus vouloir quitter votre lit le matin et que vous traînez de pieds pour aller travailler, il est temps de tout remettre en cause ! Ce phénomène résulte généralement du fait que certaines personnes ne trouvent plus leur place dans une entreprise et ne comprennent plus le sens de leur mission. Appelé brown-out, c’est le signal d’alerte que vous devez trouver un travail plus stimulant et où vous pourrez vous épanouir. Toutefois, chaque métier comporte des hauts et des bas. Par exemple, si vous œuvrez dans le domaine de l’hôtellerie, les saisons basses risquent d’être très ennuyeuse. Alors, veillez à bien faire la différence au risque de regretter.

A lire aussi : Le secret pour faciliter une formation à la réception téléphonique et physique confiante et efficace

Signe n°2 : l’ambiance au travail est tendue

Si vous sentez que le courant ne passe plus entre votre employé ou encore vos collaborateurs et collègues de travail, cela n’augure rien de bon. Par conséquent, il est préférable de partir si vous croyez que la situation ne peut plus s’arranger. Recommencez ailleurs, mais en mieux ! En outre, il est à noter que si la tension entre vous et votre employeur concerne un salaire inapproprié à vos compétences et à votre implication, n’hésitez pas à chercher une entreprise qui vous rémunèrera à votre juste valeur.

Organisme de formation : vous êtes décidé à vous reconvertir ? Suivez le guide !

Plusieurs étapes sont à respecter avant de vous lancer dans la reconversion, comme pourra le confirmer cet organisme de formation.

Faites-vous accompagner

Un bilan de compétences (bilan pédagogique) est nécessaire avant d’entamer tout processus. En effet, un coach professionnel et spécialiste dans le domaine de la reconversion pro vous aidera à établir et à vous remémorer de toutes vos capacités et compétences professionnelles. Pour cela, une journée sera amplement suffisante afin se procéder au bilan. Par ailleurs, le tarif de ce coaching peut aller entre 900 à 3000 Euros. Toutefois, soyez rassurés que le bilan de compétence est gratuit. Il vous suffira de vous informer auprès de l’organisme compétent : le Fongecif, qui n’est autre qu’un organisme agréé au titre du congé individuel de formation du nom d’Opacif. Les autres moyens de financer la formation et le bilan sont les suivants :

  • Financement accordé par l’entreprise ;
  • Prise en charge grâce au CPF également connu comme le compte personnel de formation ;
  • Consultation d’un conseiller en évolution professionnelle (CEP) : cette option représente un service proposé par l’APEC ;
  • Opter pour une réinsertion professionnelle à Pôle Emploi.

Une fois cet accompagnement achevé, vous pouvez maintenant accéder à une formation dans le cadre de votre réorientation professionnelle.

Pourquoi suivre une formation lors d’une reconversion ?

Il va sans dire que si vous souhaitez travailler en exerçant le même poste ou un poste similaire, une formation ne sera pas obligatoire. Toutefois, si vous étiez dans le domaine de la bureautique et que vous souhaitez devenir coiffeur(se), suivre une formation avec des formateurs et des Organismes de formation agrées s’avère alors indispensable. De ce fait, vous serez plus à l’aise lors de votre réinsertion professionnelle car vous aurez tous les bagages nécessaires pour l’emploi désiré. En outre, veillez à comparer toutes les formation et les offres de formation qui vous seront adaptées.

Où se former ?

Vous pouvez alors vous former dans un organisme de formation, dans une université, dans un institut de formation ou sur des sites de formation en ligne. Par ailleurs, pour éclairer une question fréquemment posée, à savoir : qu est ce qu un organisme de formation ? C’est par définition :  « toute personne qui réalise des prestations de formation professionnelle continue au sens de l’article L6313-1 C ». Pour prendre quelques exemples, nous avons : l’AFPA, les GRETA, les Centres de Formation d’Apprentis/ cfa , etc. 

2

Catégories de l'article :
Cursus