background img

Comment demissionner d’un CDI intérimaire ?

Le CDII offre les mêmes droits et avantages aux travailleurs temporaires qu’aux salariés titulaires d’un contrat à durée indéterminée. Vous bénéficiez alors d’un salaire garanti à la fin du mois, de vos congés payés et du droit à la formation. Si vous souhaitez tout de même casser votre CDII, voici les étapes à suivre…

Procédures de violation du CDII

Comme pour un CDI ordinaire, vous bénéficiez d’une période d’essai :

A lire aussi : Comment obtenir un certificat de travail de son ancien employeur ?

4 mois pour les cadres supérieurs ;

3 mois pour les superviseurs ;

A découvrir également : Quand mettre au féminin ?

2 mois pour les travailleurs et les employés.

Quant à la résiliation du contrat, elles sont les mêmes que pour le CDI, c’est-à-dire :

Une démission

Un licenciement

Une rupture conventionnelle ;

départ volontaire à la retraite ; et

Une retraite.

Licenciement par votre employeur

Ce type de rupture de contrat est à sens unique, c’est-à-dire que c’est votre employeur qui décide de mettre fin à votre contrat pour plusieurs raisons :

Motif économique ;

Motif personnel, la plupart du temps en cas d’inconduite disciplinaire de la part de l’employé ;

et Raison non disciplinaire, pour insuffisance professionnelle.

La démission du salarié

Dans ce cas, il s’agit également d’une pause à sens unique puisque c’est vous qui décidez de mettre fin à votre contrat de travail.

Vous pouvez démissionner à tout moment, mais vous devez respecter la durée du préavis. La durée légale est inscrite sur votre contrat. Toutefois, il peut être négocié, en accord avec votre employeur, en fonction de votre statut et de votre ancienneté.

La rupture conventionnelle

Il s’agit d’un accord entre votre employeur (votre agence temporaire) et vous. Vous convenez ensuite de la ventilation et des conditions (indemnisation…).

Comme votre employeur, vous bénéficiez d’une période de retrait de 15 jours. Une fois cette période écoulée, votre dossier de rupture de contrat sera examiné par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) qui dispose alors d’un délai de 15 jours.

Catégories de l'article :
News