background img

Ce que vous devez savoir sur le 3ème pilier 3A

Pour bien préparer votre retraite, les banques et les compagnies d’assurance peuvent vous recommander d’ouvrir un troisième pilier. Il s’agit là d’une solution d’épargne complémentaire pour les revenus générés par le premier et le second pilier. Tout peut vous sembler flou, mais découvrons ensemble ce qu’est le troisième pilier 3A qu’on appelle aussi le troisième pilier lié.

Bien comprendre les trois piliers

Sur le territoire suisse, le système de prévoyance sociale de retraite est constitué de trois piliers. Le premier pilier est obligatoire. Le second pilier lui est plus réservé aux employés qui ont un bon niveau de ressources. Avec le premier et le second pilier, on peut couvrir jusqu’à plus de la moitié du dernier salaire lorsqu’on part à la retraite. On a donc là une belle somme pour bien vivre pendant ses vieux jours, mais vous pouvez encore vous offrir une plus belle vie en souscrivant un troisième pilier. Allez sur ce site https://www.troisiemepiliersuisse.info/ pour en apprendre plus sur le troisième pilier.

A lire également : CV sportif : les compétences à ne jamais négliger

Le troisième pilier est une solution de prévoyance individuelle et privée. Pour la souscription, vous avez le choix entre le troisième pilier lié et le troisième pilier libre. On dit que le troisième pilier est lié quand il se présente sous forme d’un contrat ou d’une convention avec une durée s’arrêtant à l’âge du départ à la retraite. Avec le troisième pilier lié, le souscripteur profite d’avantages fiscaux.

A lire en complément : Les nouvelles méthodes de recrutement en 2022

3ème pilier 3A, pour qui ?

Vous pouvez souscrire au troisième pilier 3A si vous exercez une activité lucrative en Suisse. Il est ouvert aux salariés et aux travailleurs indépendants. Notez toutefois que les travailleurs frontaliers peuvent également profiter de cette solution de prévoyance.

Une offre à la banque ou à la compagnie d’assurance ?

Le troisième pilier 3A est proposé par les établissements bancaires, mais aussi les compagnies d’assurance. Même si on parle du même produit, l’offre n’est pas vraiment la même. Oui, on peut dire que le troisième pilier 3A bancaire est différent du troisième pilier 3A assurance.

Si vous choisissez l’offre proposée par la compagnie d’assurance, elle va vous proposer un contrat de prévoyance liée avec des assurances complémentaires en cas d’invalidité ou de décès. Ceci dit, si le souscripteur ne peut plus verser les primes, l’assureur pourra prendre le relais selon les modalités prévues dans le contrat. Pour cette offre, on vous donnera le montant des cotisations ainsi que la fréquence des versements à l’avance. Pour ce cas, votre épargne est rémunérée par un taux technique qui est fixé à la signature du contrat. Si vous procédez à un retrait anticipé du capital, la compagnie d’assurance vous appliquera des pénalités et d’autres frais.

Pour le troisième pilier lié bancaire, vous devez ouvrir un compte épargne prévoyance. Pour ce qui est des versements, vous êtes libre de verser les primes quand vous voulez. La banque peut vous proposer de prendre en plus de ce compte un contrat de prévoyance « risque ». Pour cette offre bancaire, le taux d’intérêt est variable et il n’est pas garanti. Le côté « variable » peut être avantageux pour le souscripteur, mais le côté « non garanti » peut représenter un frein.

Catégories de l'article :
News