Connecting to LinkedIn...

W1siziisimnvbxbpbgvkx3rozw1lx2fzc2v0cy9dyxjlzxjucm90dgvyiezsl2pwzy9iyw5uzxitmi1uzxcuanbnil1d

Comment vaincre sa peur de parler anglais

W1siziisijiwmjavmdivmtqvmtyvmdavnduvotkxl0nhbnzhic0gugvyc29uiehvbgrpbmcgumvkiejvec5qcgcixsxbinailcj0ahvtyiisijgwmhg2ntbcdtawm2mixv0

C’est bien connu, nous, les français, ne sommes pas réputés pour être les meilleurs en anglais ! En même temps tout est en français chez nous, la télé, la radio, les films, les séries. On peut également dire que notre système scolaire n’est pas le meilleur en ce qui concerne l’enseignement des langues étrangères. Rien de très étonnant donc si vous ne vous ne vous sentez pas très concerné par l’anglais.

Sauf qu’au fil du temps, vous avez dû vous rendre compte que l’anglais était en fait important. Socialement et professionnellement. 

C’est à ce moment-là que ça coince ! Vous voulez vous lancer, vous voulez parler, pratiquer cette nouvelle langue mais vous n’osez pas. Voici pourquoi :

 

Les raisons pour lesquelles nous avons peur de parler anglais 

Nous avons peur de parler anglais quand nous ne maîtrisons pas la langue (ou que nous ne la maîtrisons pas suffisamment à notre goût) et/ou que nous avons peur d’être jugé.

Ce sentiment se développe souvent à l’école. En France, nous apprenons les langues étrangères à l’écrit. Ce qui est assez surprenant sachant que le but premier d’une langue est de communiquer à l’oral. Ça ne veut pas dire que l’aspect écrit n’est pas important, mais c’est plus secondaire. Nous ne prenons donc pas l’habitude de parler anglais et ne développons pas notre aisance à l’oral
Sachant qu’apprendre des règles de grammaire est tout de même moins fun que de pratiquer la langue réellement, il est également normal que votre attrait pour l’anglais ne se manifeste pas tout de suite. 

Et quand vous essayez finalement de parler anglais, vous devez faire face aux moqueries de vos amis par rapport à vos erreurs et votre accent. Mais surtout, sans même avoir besoin des moqueries des autres, c’est vous qui vous auto-jugez quand vous faites des fautes ou prononcez mal un mot.

Voici les raisons pour lesquelles nous sommes complexés par notre anglais. Ces complexes sont-ils insurmontables ? Loin de là !

 

Comment surmonter sa peur de parler anglais

Tout d’abord, si vous avez l’impression d’avoir pris du retard dans votre apprentissage de l’anglais, sachez qu’il n’est pas trop tard. Il existe de nombreux moyens de progresser en anglais : regarder des séries en anglais avec sous-titres anglais, écouter la radio, lire des livres et journaux en anglais. Vous développerez ainsi votre vocabulaire et votre compréhension de la langue.

Une fois que vous comprenez un minimum l’anglais, arrive le sujet qui nous intéresse aujourd'hui : parler anglais.

 

  • Ne soyez pas trop dur avec vous-même

Pour commencer, ne soyez pas trop dur avec vous-même. En effet, le premier à vous juger c’est vous-même. Cela vient du fait que vous ne maîtrisez pas parfaitement l’anglais, pourtant c’est tout à fait normal, vous ne pouvez pas tout maîtriser du premier coup. Vous ne pouvez pas parler anglais sans faire aucune erreur dès le début. C’est comme tout, si vous commencez à jouer au tennis, vous n’aurez pas le style de Federer dès votre première partie, même si vous regardez Roland Garros tous les ans.

Avec l'apprentissage de l’anglais, c’est la même chose. Vous vous tromperez, c’est comme ça, il faut l’accepter, c’est comme n’importe quelle activité, on ne peut pas être parfait sans s’entraîner.

Ne soyez donc pas trop dur avec vous-même, une erreur n’est pas grave, au contraire, on ne progresse pas quand on ne fait pas d’erreur. Chaque faute sera l’occasion de vous corriger et d’être meilleur la fois d’après.

 

  • Pratiquer

Il n’y a donc pas de secret pour s’améliorer et devenir de plus en plus à l’aise en anglais. Il faut pratiquer. Prenez chaque occasion qui s’offre à vous pour parler anglais. Que ce soit au travail avec des collègues anglophones, avec des touristes anglais, quand vous êtes en voyage à l’étranger, plus vous parlerez anglais, plus vous serez à l’aise et mieux vous parlerez. 
Les séjours de longues durées à l'étranger sont forcément de très bons moyens de pratiquer la langue. En étant plongé dans la culture, vous n’aurez pas d’autres choix que de parler anglais pour communiquer. 

C’est une sorte de cercle vertueux. Plus vous parlez, plus vous progressez, plus vous êtes à l’aise, plus vous osez parler, plus vous progressez, etc.

 

  • Les langues sont faites pour communiquer

N’oubliez pas qu’au départ les langues sont faites pour communiquer, pour se faire comprendre, c’est le but numéro 1 ! Les petites erreurs et l’accent sont secondaires, à partir du moment où vous vous faites comprendre c’est l’essentiel. Pour revenir à l’accent français, n’oubliez pas que cet accent a beaucoup de succès à l’étranger, beaucoup de charme même, alors pourquoi en avoir honte ?

Imaginez aussi échanger les rôles. Quand un étranger vous parle français et qu’il fait des fautes et a un accent, est-ce que cela vous dérange, est-ce que vous jugez cette personne ? À aucun moment, ça vous fait même plaisir que la personne parle votre langue. Alors dites-vous que c’est exactement la même chose dans l’autre sens, quand vous parlez en anglais avec un natif.

 

  • Ne vous mettez pas de barrière

Quand vous avez l’occasion de parler anglais, ne réfléchissez pas, foncez ! Plus vous penserez à la situation, plus vous verrez les côtés stressants et ça vous bloquera. C’est normal, c’est la nature humaine, mais ça peut être contré. Quand vous avez l’occasion de parler anglais, au lieu de voir ça comme une épreuve, prenez-le comme un challenge. Et si vous faites des erreurs, si vous ne connaissez pas certains mots que vous souhaitez utiliser ? Tant mieux ! C’est l’occasion de faire vos recherches ensuite, d’améliorer votre vocabulaire, de progresser !

 

Vous voyez maintenant qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur de parler anglais. Alors foncez ! Il n’en ressortira que du positif.